Grand prix du court-métrage documentaire, Destination finale de l’Allemand Philip Widmann prend la forme d’une carte postale filmique colorée, habitée de façon sous-jacente par l’histoire du Vietnam. Le cinéaste a travaillé un film de vacances tourné par un anonyme vietnamien lors de son voyage en Europe dans les années 1960. Widmann montre une parenthèse enchantée, un moment de détente et de découverte avant un retour difficile dans un pays en guerre contre les Etats-Unis d’Amérique. Qu’est devenu cet individu souriant, heureux de visiter une Europe paisible, loin de son pays en souffrance. On ne le sait pas et c’est ce qui fait le charme de ce film qui laisse le spectateur imaginer une destinée à cet homme mystérieux.